21 juin 2022

La transformation numérique au sein des associations

Transformation des associations - ACAT

 

L’ACAT (Action des Chrétiens pour l’abolition de la torture) est une ONG de défense des droits de l’homme créée en 1974. Elle est reconnue d’utilité publique et d’éducation populaire sous la loi de 1901.

Elle assiste les victimes de crimes ou traitements inhumains, jusqu’à se constituer une partie civile devant les juridictions pénales. Elle concourt à leur protection, notamment par toute action en faveur du droit d’asile et de la vigilance à l’égard des renvois qui s’avéreraient dangereux.

Comment l’ACAT a adopté la plateforme collaborative Whaller ? Nous avons interrogé 👇🏻

Elisabeth Descours
élue au Comité Directeur
et au Bureau exécutif de l’Association depuis 2018

 

Comment avez-vous connu Whaller ?

L’association Passerelles et Compétences, dont j’avais la charge du système d’information, utilisait déjà la solution. J’ai très vite apprécié le potentiel et la prise en main de la plateforme et de ses fonctionnalités.

 

Quelle était votre problématique en termes de communication ?

Après mon élection au Comité Directeur de l’ACAT en 2018, j’ai constaté le manque d’outil de communication entre les membres (24), et le besoin de partage de ressources documentaires et statutaires. Pour pallier ces manquements, j’ai proposé Whaller au sein des instances dirigeantes.

 

Quel était l’enjeu principal pour déployer un nouvel outil ?

L’ACAT s’était dotée en 2017 d’un intranet, développé par un prestataire, et l’avait ouvert à ses adhérents (dont environ 4 000 sont dotés d’une adresse e-mail), sans l’organiser et sans l’animer. Cela a vite été abandonné par les adhérents qui n’y ont trouvé aucun intérêt.

Après avoir étudié l’outil, j’ai constaté qu’il y manquait des fonctions indispensables, qu’on ne pouvait pas les ajouter facilement. Avec une petite équipe, nous avons donc établi un cahier des charges d’un intranet qui deviendrait une plateforme d’échange et de mobilisation de nos adhérents.

 

Pourquoi avez-vous retenu Whaller ?

L’architecture de Whaller permet une certaine souplesse et une meilleure organisation de grands réseaux. La possibilité de créer une nouvelle organisation ou sphère était le mode que nous recherchions afin de séparer nos membres par territoires.

L’attribution de rôles spécifiques pour la gestion des réseaux nous fait également gagner en fluidité.

L’ACAT comprend un grand nombre de bénévoles, mais aussi des décisionnaires. Ces derniers sont des gestionnaires du système et peuvent déléguer l’animation des sphères à d’autres membres. Les gestionnaires du système sont garants de la bonne organisation du réseau, et ne laissent pas créer des sphères redondantes, ou en dehors du mandat de l’ACAT. Finalement, le gestionnaire permet la bonne transmission et cohésion des informations.

Enfin, nous avons mis en place une charte, et préconisons le signalement des messages irrespectueux de la charte. Le contrôle des messages publiés ou autres échanges est ce qui différencie Whaller d’un autre réseau social lambda.

 

 

Planifier une démo

 

 

Étiez-vous sensible à la protection de vos données ?

Depuis l’annonce du RGPD, dans le cadre de Passerelles et Compétences, nous avions fait l’étude d’impact sur notre base de données.

Ensuite, au sein de l’ACAT, nous voulions également un outil fiable pour la gestion interne des données. Nous avons apprécié que Whaller nous dispense d’utiliser les adresses mails des membres. En réunissant dans une sphère toutes les personnes concernées, nous avons mis fin aux fameuses listes de diffusion, trop souvent inexactes, et trop souvent utilisées à mauvais escient.

 

Comment s’est déroulée l’implémentation de Whaller ?

 

 

Dès l’établissement du cahier des charges, nous avions demandé un réel partenariat entre l’ACAT et le prestataire, dans une méthode agile de développement.

La proposition de Whaller, en réponse à notre cahier des charges, intégrait des prestations de consultant à tous les stades de la mise en place et du déploiement. Notre consultante Cléa Ancelly a toujours été disponible, et s’est révélée très efficace. Avec elle, nous avons imaginé, et mis au point une architecture qui répond réellement à tous nos besoins. Nous lui remontons nos difficultés, et nos demandes d’amélioration s’appuyant sur notre cahier des charges, et nous apprécions sa réactivité, et celle des développeurs quand il s’agit de toucher au code.

Notre but est de devenir autonomes sur toute l’exploitation de notre plateforme (nous avons opté pour une marque blanche). Depuis début avril, nous avons notre propre système d’aide interne pour familiariser un nouveau membre avec la plateforme.

Whaller est beaucoup plus qu’un fournisseur de logiciel en SaaS pour nous, c’est vraiment un partenaire avec qui nous apprécions de discuter. Whaller est pour moi la garantie que notre système ne deviendra pas obsolète rapidement, et que, la charge financière étant connue d’avance, nous pouvons en faire un outil permanent qui ne sera pas remis en cause.

 

 

Planifier une démo

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles recommandés