5 juillet 2022

Comment fédérer une communauté au sein d’une institution ?

Comment fédérer une communauté au sein de l'institution ISFEC ?

 

L’Institut Supérieur de Formation de l’Enseignement Catholique (ISFEC François d’Assise) accompagne les équipes éducatives et pédagogiques dans l’amélioration de leurs compétences professionnelles.

L’institution propose des formations individuelles ou collectives afin d’aider les enseignants, cadres éducatifs, chefs d’établissement, à développer de nouvelles méthodes de travail adaptées aux nouvelles réformes.

Quels ont été les enjeux lors de l’implémentation de la plateforme collaborative Whaller au sein de l’ISFEC François d’Assise ? Nous avons interrogé 👇🏻

 

Alexandra Langlois-Maurice
Chargée de l’innovation pédagogique
et du numérique

 

Comment avez-vous connu Whaller ?

Pendant le confinement, nous cherchions une solution, un outil qui nous permettrait de créer des groupes d’accompagnement et de formation. Nous voulions un espace d’échange pour les enseignants de l’enseignement catholique de Nouvelle Aquitaine qui ont dû passer du présentiel au distanciel du jour au lendemain. L’offre gratuite avec toutes les fonctionnalités de Whaller nous a séduite et a immédiatement répondu à nos besoins.

 

Quels étaient les enjeux pour adopter un nouvel outil ?

Nous cherchions une plateforme de mise en relation des enseignants avec nos formateurs qui nous donneraient de la souplesse. Sur Whaller, les personnes sont invitées dans les sphères et les rejoignent seulement si elles le souhaitent. Nous avions besoin d’un outil tout en un pour échanger de façon synchrone et asynchrone, partager des documents, créer du lien et rester en contact.

 

Comment Whaller a répondu à vos besoins ?

 

 

Absolument parfaitement ! La plateforme collaborative Whaller nous a apporté simplicité, souplesse et facilité d’utilisation. Que ce soient les gestionnaires ou les simples membres, tout le monde a été conquis par la plateforme. Certains membres nous demandaient même de créer de nouvelles sphères pour d’autres collaborations prévues initialement.

Le réseau Whaller de l’ISFEC a bien évolué depuis que nous avons implémenté la plateforme dans notre organisme. Pour répondre aux problématiques auxquelles nous avons fait face pendant le confinement, nous avons séparé 2 types d’utilisation :

  • Les formations courtes pour lesquelles nous avons un suivi des utilisateurs. Nous utilisons ce réseau pour ajouter des exercices ou des documents. Les moyens de communication et de collaboration sont aussi très prisés.
  • Les communautés professionnelles, regroupant nos formateurs et autres membres de l’organisme. Nous communiquons sur des sujets liés à la transformation pédagogique ou au numérique, ou encore à l’organisation d’une formation. Les formateurs échangent, réalisent des projets, restent en contact, se coordonnent grâce à Whaller.

La prise en main de la plateforme par les membres de l’ISFEC a été quasi immédiate. L’ergonomie et la simplicité d’usage ont été appréciées de tous. Aujourd’hui, nous avons environ 300 membres inscrits sur notre réseau Whaller.

 

Avez-vous d’autres outils en interne ?

Nous avons un LMS (ItsLearning) qui nous facture annuellement selon le nombre d’utilisateurs. Nous l’utilisons pour les formations dites « longues ». Un membre faisant partie de l’ISFEC est inscrit par défaut dans le LMS. Qu’il l’utilise, le consulte régulièrement ou jamais, l’utilisateur a un compte sur notre LMS.

Sur Whaller, les personnes sont obligées de créer un compte pour accéder à la formation. Whaller nous sert pour les formations plus courtes, les formations pour lesquelles nous avons besoin que les personnes s’engagent davantage. Le fait de s’inscrire incite l’utilisateur à l’engagement.

Pour résumer, les formations courtes et perlées intégralement à distance sont sur Whaller, les formations diplômantes longues sont sur notre LMS.

Enfin, les communautés professionnelles (formateurs, groupes thématiques) sont également sur Whaller.

 

Comment envisagez-vous l’évolution de Whaller au sein de l’ISFEC ?

Continuer à créer un réseau d’innovateurs surtout au niveau d’initiatives régionales. La plateforme nous permettrait de rester en contact, même si les distances sont importantes, de continuer à partager, créer et échanger.

 

Que diriez-vous aux établissements de l’enseignement qui se posent les mêmes questions que vous ?

Whaller est un outil fantastique pour favoriser la collaboration et le sentiment d’appartenance à une communauté. Elle est parfois plus engageante, plus intuitive et conviviale que d’autres ce qui engage davantage les apprenants et évite le décrochage. Elle permet plus facilement aussi de développer le social learning :

  • Elle favorise les relations interpersonnelles : il y a toujours quelqu’un qui pourra vous répondre, que ce soit un formateur ou un autre apprenant.
  • Les apprenants ne se sentent pas seuls, cela limite le sentiment d’isolement.
  • Les apprenants n’ont plus peur de « perdre » quelque chose, ils sont notifiés facilement de ce qu’il se passe dans leur sphère ou ont rapidement une visibilité sur ce qu’ils ont manqué.

 

Planifier une démo

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles recommandés